J’ai réduit au silence une spondylarthrite

J’ai réduit au silence une spondylarthrite

J'ai réduit au silence une Spondylarthrite Ankylosante

J’ai réduit au silence une Spondylarthrite Ankylosante !

Je souhaite vous faire part de mon expérience qui a bouleversé le cours de ma vie. Il y a dix-neuf ans, une spondylarthrite ankylosante s’est installée dans mon corps, ce qui se résume à quinze ans de douleurs et d’inflammations chroniques. Ce fût une colocation envahissante !

Le hasard de la vie m’a donné l’opportunité de transformer un calvaire de vie en passion. Je veux témoigner aujourd’hui de cette fabuleuse transformation : on peut être lourdement atteint de cette pathologie pendant des années au point de ne plus pouvoir marcher, pour ensuite, en seulement dix mois, sauter et danser sur un trampoline !

Les premières années, Spondy (comme je la surnomme) était « délicate », elle était présente dans mon corps, mais sa venue était irrégulière et de courte durée. De manière sournoise, elle s’est peu à peu imposée à moi sans que je ne puisse rien y faire. Des douleurs articulaires chroniques se sont d’abord manifestées sans que cela ne gêne mon quotidien. Puis, d’année en année, les douleurs se sont intensifiées, de plus en plus fréquentes et douloureuses. Peu à peu, Spondy s’est étendue, a pris ses aises… pour finir par s’imposer avec force et prendre beaucoup trop de place à mon goût ! Il m’est alors devenu impossible de faire le moindre mouvement tant les douleurs étaient insupportables. Spondy avait pris le contrôle !

Face à cette maladie, la seule solution que l’on m’a proposée était de masquer les symptômes par des médicaments pour espérer vivre normalement. Au début, cette solution a été pour moi indispensable ; sans cela, je ne pouvais pas vivre. Ne voulant cependant pas de cette béquille chimique toute ma vie, j’ai cherché une issue dont l’axe majeur était de trouver une solution basée sur une hygiène de vie saine et naturelle. L’impact de l’alimentation sur le corps commençait à émerger dans mon esprit.

À la suite de nombreuses recherches, lectures, expériences et rencontres, j’ai enfin obtenu une victoire en expérimentant la Méthode de France Guillain, nutritionniste, qui oriente vers une hygiène de vie saine et naturelle, la seule à lutter contre les deux fléaux de ce siècle, à savoir l’oxydation et l’inflammation, qui engendrent de nombreuses pathologies. Cette méthode, dont les deux piliers sont une alimentation intelligente et les bains dérivatifs, permet de maintenir ou retrouver une forme physique et intellectuelle.

Les recommandations de cette alimentation universelle sont semblables à celles préconisées en 2008 par Harvard à la suite de 22 000 études internationales. L’accent est mis sur la qualité des aliments utilisés, le mode de cuisson afin d’en préserver les propriétés et la mastication essentielle pour optimiser l’assimilation. Deux types de repas sont préconisés : le Miam-ô-Fruits et le Miam-ô-5, deux judicieuses combinaisons alimentaires composées dans des proportions précises.

Le bain dérivatif est quant à lui un moyen, simple et naturel, pour modifier la température corporelle. Grâce à son effet anti-inflammatoire, il active les fonctions du corps et rétablit l’élimination des surplus tout en aidant au nettoyage interne du corps. De plus, il permet la circulation des graisses brunes afin qu’elles puissent assurer leurs 18 fonctions. Pour le pratiquer, il suffit de rafraîchir la zone du périnée à l’aide de poches froides, les poches « 36,6° » de la marque Freezsnow.

Je suis passée d’un corps douloureux, fatigué et immobilisé par une spondylarthrite ankylosante à un corps parfaitement normal et fonctionnel, avec une vitalité débordante rien qu’en changeant de manière simple mon hygiène de vie. Depuis quatre ans, je n’ai plus de douleur, ma vie s’est complètement transformée. Spondy est devenue muette, elle ne s’exprime plus, à mon grand soulagement ! Maintenant que j’ai compris que sa présence dépendait de mon mode de vie, j’ai repris mon pouvoir et le plaisir de vivre ! Avec le recul, j’ai réalisé que j’ai vraiment expérimenté l’épigénétique qui est la capacité de moduler l’expression de nos gènes par nos comportements quotidiens. Joël de Rosnay énumère les 5 principes de base pour agir bénéfiquement sur l’épigénétique : « nutrition équilibrée, sport modéré, gestion du stress, le plaisir de faire ce que l’on fait et l’harmonie dans nos relations familiales, sociales et professionnelles. »

Je garde au fond de moi une gratitude infinie pour cette spondylarthrite qui m’a permis de pointer des éléments essentiels qu’il fallait que je transforme dans mon mode et mon hygiène de vie. Sans elle, je n’aurais rien changé. Elle a été une magnifique et influente messagère. Spondy a été très convaincante, elle ne m’a pas laissé le choix… Plus je résistais, plus elle s’intensifiait ! Finalement, elle a eu le dernier mot, parce que je pense que son objectif était de me mettre sur la bonne voie !

Face à ce succès et à cette compréhension de la vie, informer et transmettre ces clés est devenu pour moi une évidence.

Conseillère en Nutrition agréée par France Guillain et certifiée CERDEN je suis actuellement coach afin d’accompagner toute personne qui souhaite mettre en pratique cette hygiène de vie dans son quotidien.

Pour tout renseignement je suis joignable :

06 13 19 90 01

deborahply@outlook.fr

Fermer le menu